03/11/2013

Stabilisation des marchés.

Hier, les marchés américains ont limité la casse. Après avoir débuté en hausse significative, les indices ont vu leurs gains se réduire tout au long de la séance. A la clôture, le Nasdaq et le S&P 500 enregistraient un très léger gain respectivement.
Aujourd'hui, un seul indicateur économique est attendu dans le courant de l'après-midi, les stocks de gros du mois de février.
L'évolution dans le vert des futures permet d'anticiper une ouverture positive de Wall Street, avec des indices légèrement positifs à 15h00 (heure française).
Contre toute attente, les commandes de biens durables sont reparties à la hausse, prenant à contrepied le consensus des économistes, ce qui pourrait être un signal d'un début de reprise des investissements des entreprises.

wall-street-sign-pic.jpg



Le Département du commerce américain a fait état d'un rebond de 2% des commandes de biens durables, à 173,6 milliards de dollars. Ce rebond fait suite à la baisse de 1,5% enregistrée en février. Hors véhicules de transport, les commandes ont progressé de 1,8% tandis qu'hors équipement de défense, elles ont augmenté de 1,3%. La hausse des ventes de véhicules induit la hausse des cours du platine, ce métal étant le principale composant des pots d’échappement catalytiques.
Cette hausse des commandes a largement dépassé le consensus des économistes. Ceux-ci tablaient sur un recul de 1%.
Les prix à la production en Allemagne ont augmenté très légèrement de 0,1% selon l'Office des statistiques allemand (Destatis). Les économistes tablaient sur des prix inchangés sur un mois et en progression de 1,5% sur un an.

Une fois de plus, la progression des prix a été influencée par le renchérissement des produits énergétiques. Hors énergie, l'augmentation des prix à la production se ramène à 0,7% sur un an. 

Du côté des valeurs à suivre :

- Microchip Technology : le fabricant de semiconducteurs a fait, pour la deuxième fois en l'espace de trois semaines, un profit warning sur ses résultats du quatrième trimestre, qui devraient être inférieurs aux attentes du fait d'un ralentissement de l'activité.

- Office Depot : la chaîne de magasins pour matériel de bureau, qui veut renforcer sa pénétration en Europe, a fait une proposition de rachat de son concurrent Guilbert, filiale de PPR, pour 868,8 millions de dollars.

- AMR : les leaders des syndicats du transporteur aérien vont renégocier les concessions salariales qu'ils avaient faites à la direction du groupe du fait de l'opposition des salariés. Ces concessions avaient pour but de permettre à AMR d'éviter la faillite.

- RF Micro Devices : le fabricant de semiconducteurs pour la technologie sans fil a déclaré que la demande pour ses produits les plus rentables a été moins importante que prévu au quatrième trimestre. De ce fait, le groupe anticipe des pertes supérieures aux prévisions même après avoir revu à la hausse son chiffre d'affaires.

Après une courte incursion en territoire négatif en milieu de matinée, la Bourse de Londres a repris le chemin de la hausse vendredi à la mi-journée, se stabilisant après deux séances consécutives de baisse qui l'ont vu s'éloigner de l'important seuil psychologique des 4000 points, franchi mardi pour la première fois en clôture depuis le 6 janvier dernier.

Le FTSE100 progresse actuellement de 0,37à 3943,3 points.

Sur le plan statistique, l'Office de la statistique nationale (ONS) a indiqué ce matin que la production industrielle britannique était repartie à la baiss, enregistrant un repli de 0,8% en données corrigées des variations saisonnières (CVS). En rythme annuel, le repli ressort 0,9%, supérieur ici aussi aux attentes des analystes. La production manufacturière a pour sa part reculé de 0,4% et de 1% sur un an. Les attentes des analystes sont ici aussi dépassées. Ces chiffres, peu encourageants, sont dévoilés au lendemain de la décision de la Banque d'Angleterre de ne pas modifier le dispositif de sa politique monétaire.

A l'exception de Abbey National (-0,85%), les valeurs bancaires sont bien orientées, à l'image de Lloyds (+0,1%), Royal Bank of Scotland (+0,6%), Barclays (+0,8%), Standard & Chartered Bank (+1,3%) et HSBC (+1,5%). HBoS prend pour sa part 1,3% après avoir déposé une offre de 1,05 milliard de dollars australiens sur les minoritaires de Bank of Western Australia dans laquelle il détient déjà une participation de 57%. HBoS propose 4,25 dollars australien pour chacune des actions de sa proie, soit une prime de 57 cents sur le cours de clôture d'hier.

International Power est parvenu à un accord avec ses créanciers américains pour éviter de se retrouver en défaut de paiement sur des emprunts contractés pour financer la construction d'usines aux Etats-Unis. Son action progresse de 2,4%.

Le groupe de gestion d'aéroports BAA a pour sa part indiqué que le trafic dans les principaux aéroports britanniques avait progressé de 1,6% pour un total de 9,9 millions de passagers. Sur deux mois, le trafic a reculé de 0,8%. Le titre BAA se replie légèrement de0,3%

 

Anexe 1: Liste des principaux fabricants de semi-conducteurs

Classement 2011

 

Rang
2011
Rang
2010
Société Nationalité/localisation Chiffre
d'affaires
(Million
de $
USD)
2011/2010 Part de
marché
1 1 Intel Corporation(1) Drapeau des États-Unis États-Unis 49 685 +23,0 % 15,9 %
2 2 Samsung Electronics Drapeau de la Corée du Sud Corée du Sud 29 242 +3,0 % 9,3 %
3 4 Texas Instruments(2) Drapeau des États-Unis États-Unis 14 081 +8,4 % 4,5 %
4 3 Toshiba Semiconductors Drapeau du Japon Japon 13 362 +2,7 % 4,3 %
5 5 Renesas Technology Drapeau du Japon Japon 11 153 -6,2 % 3,6 %
6 9 Qualcomm(3) Drapeau des États-Unis États-Unis 10 080 +39,9 % 3,2 %
7 7 STMicroelectronics Drapeau de la France FranceDrapeau de l'Italie Italie 9 792 -5,4 % 3,1 %
8 6 Hynix Drapeau de la Corée du Sud Corée du Sud 8 911 -14,2 % 2,8 %
9 8 Micron Technology Drapeau des États-Unis États-Unis 7 344 -17,3 % 2,3 %
10 10 Broadcom Drapeau des États-Unis États-Unis 7 153 +7,0 % 2,3 %
11 12 Advanced Micro Devices Drapeau des États-Unis États-Unis 6 483 +2,2 % 2,1 %
12 13 Infineon Technologies Drapeau de l'Allemagne Allemagne 5 403 -14,5 % 1,7 %
13 14 Sony Drapeau du Japon Japon 5 153 -1,4 % 1,6 %
14 16 Freescale Semiconductor Drapeau des États-Unis États-Unis 4 465 +2,5 % 1,4 %
15 11 Elpida Memory Drapeau du Japon Japon 3 854 -40,2 % 1,2 %
16 17 NXP Drapeau des Pays-Bas Pays-Bas 3 838 -4,7 % 1,2 %
17 20 NVIDIA Drapeau des États-Unis États-Unis 3 672 +14,9 % 1,2 %
18 18 Marvell Technology Group Drapeau des États-Unis États-Unis 3 448 -4,4 % 1,1 %
19 26 ON Semiconductor(4) Drapeau des États-Unis États-Unis 3 423 +49,4 % 1,1 %
20 15 Panasonic Corporation Drapeau du Japon Japon 3 365 -32,0 % 1,1 %
Top 20 203 907 3,5 % 65,2 %
Toutes les autres entreprises 108 882 -1,1 % 34,8 %
TOTAL 312 789 1,9 % 100,0 %

Annexe 2: la production mondiale de platine:

Pays Tonnes  % du total
Afrique du Sud 148,3 75,8
Russie 29,6 15,1
Canada 7,4 3,8
Zimbabwe 4,4 2,2
États-Unis 4,1 2,1
Total 5 pays 193,8 99,0
Total monde 195,7 100,0

Publié dans Economie |

Les commentaires sont fermés.