28/10/2013

Location d'une voiture : des tarifs à la carte

Vous avez besoin d'une voiture sur votre lieu de vacances et vous ne voulez pas faire le trajet avec la vôtre. Pas de problème, l'offre de véhicules de location est pléthorique et vous n'avez souvent pas besoin de la réserver longtemps à l'avance. Par exemple, quelques jours pour un départ en week-end suffisent. En revanche, pour les vacances, il est préférable de réserver au moins huit jours avant.


Les tarifs varient en fonction du type de véhicule, de la date et de la durée de la location. Mais les loueurs pratiquent de plus en plus le «yield management». «Cela signifie qu'il n'y a plus de tarif de référence. Le montant de la location varie en fonction de l'offre et de la demande. N'hésitez donc pas à interroger plusieurs loueurs», recommande Frédéric Leurent, responsable marketing de Budget qui va le proposer en septembre.


Dans la pratique, vous paierez plus ou moins cher selon la date de réservation et celle de départ. Par exemple, pour une location du 17 au 24 juillet, vous paierez chez Avis 249 € au lieu du tarif habituel de 265 €


Autre élément important de la location : le kilométrage. La plupart des loueurs limitent ce dernier. Au-delà du forfait (généralement 250 km par jour), le kilomètre supplémentaire est payant : 0,20 € TTC chez ADA, 0,30 € chez Budget et 0,35 € chez Avis et Europcar. Cependant, si votre séjour est gourmand question distance, vous pouvez quand même trouver des offres à kilométrage illimité, à des prix «raisonnables» notamment en surfant sur Internet. Par exemple, chez www.ebookers.fr, il en coûte 251 € pour la location d'une Opel Corsa (catégorie B) durant 7 jours, en juillet. En général, d'ailleurs, la location sur Internet revient un peu moins cher.


Question assurances, le tarif comprend au moins une garantie dommages et vol du véhicule mais avec une franchise (500 € chez Europcar et Avis en cas d'accident et 700 € en cas de vol).

Celles-ci peuvent cependant être «rachetées», soit par le biais d'une assurance complémentaire (9,70 € chez Avis, par exemple) ou si vous payez avec une carte haut de gamme. En cas de vol ou d'accident, le loueur va généralement encaisser le montant de la franchise, qui vous sera remboursée, ultérieurement, par la banque.


Pour fidéliser le client, il existe une panoplie de cartes offrant généralement des réductions de tarif (5 à 30%) moyennant une cotisation annuelle. Par exemple, la carte Max (45 €) chez Budget ou la carte Senior (55 €) chez Avis permettent de réduire de 30% le tarif week-end et de 15% celui de la semaine. Ces cartes s'adressent essentiellement aux habitués de la location.


De même, les partenariats passés : avec des hôtels et des compagnies aériennes pour Europcar et Budget, avec la SNCF pour Avis, permettent d'obtenir des réductions et autres «avantages». Par exemple, attribution de points de fidélité avec Europcar, et prise de possession du véhicule à n'importe quel moment avec Avis. Par exemple, si l'agence est fermée, le contrat et les clés sont remis par un agent de la SNCF.


Une fois votre choix arrêté, vous pouvez prendre possession du véhicule à l'agence, dans une gare ou un aéroport. Vous devrez très souvent le rendre au même endroit. Si vous souhaitez l'abandonner ailleurs, cette faculté est considérée comme un service supplémentaire et est très souvent payante. Vérifiez donc ce point.

De même, si vous êtes obligé d'annuler une réservation prépayée, ce n'est pas toujours gratuit.

Ainsi, Europcar annule sans frais une réservation réalisée 14 jours ouvrés avant le départ mais facture 5% de frais lorsque celle-ci a lieu 2 jours avant le départ et 10% pour un délai encore plus court.

Publié dans Economie |

Les commentaires sont fermés.